Bassekou Kouyaté
(Mali)

Djembe
Biographie
Bassekou Kouyaté est considéré comme le meilleur joueur de n'goni à l'échelle mondiale. Né en 1966, il grandit dans une famille traditionnelle de musiciens, sa mère Yagaré Damba était une chanteuse de louanges, son père Moustapha Kouyaté et ses frères était des joueurs de n'goni. A l'âge de 12 ans, Bassekou maîtrise déjà parfaitement le n'goni, et en 1979, pendant que son père était malade, Bassekou accompagnait sa mère sur le n'goni durant sa tournée en Côte d'Ivoire et au Burkina Faso. Depuis 1983, il travaille avec le guitariste Cheick Oumar Diabaté, qui est le mari de la chanteuse Nainy Diabaté. Ensemble, ils accompagnent non seulement Nainy mais aussi d'autres artistes tels que Tata Bambo Kouyaté. En 1987, Bassekou rencontre Toumani Diabaté avec lequel il enregistre sur deux albums et tourne dans la région ouest africaine. Ils livrent également un concert au Festival Folk de Dranouter (Belgique).

A l'occasion d'un Festival de Banjo à Tennessee, Bassekou fait connaissance à Taj Mahal, avec lequel il travaille en studio. Son étoile monte et de plus en plus et il est invité à enregistrer avec nombreux artistes, au Mali, par exemple avec Keletigui Diabaté, Ali Farka Touré, Cheick Tidiane Seck, comme à l'étranger: Bassekou a travaillé avec Carlos Santana, Jackson Brown, Bonnie Raitt...

En 2003, il monte son groupe à lui, Samagéra, dans lequel participe sa femme Amy Sacko comme chanteuse, le balafoniste Lassana Diabaté, Adama Diarra (djembé) et Fousseyni Kouyaté (n'goni basse). Il a fait quelques concerts en Hollande et en Belgique en 2005, en solo. Avec son groupe actuel, rebaptisé Ngoni ba, il enregistre enfin un premier album à son nom, « Segu Blue », qui sort en mars 2007. Dans l'album, il y a des contributions des grosses pointures de la musique malienne telles que Zoumana Tereta, Lobi Traoré et Kassemady Diabaté.

Son deuxième album, sorti en 2009, intitulé « I Speak Fula », a été nominé pour les Grammy Awards aux Etats-Unis. En 2013, Bassekou sort un nouvel album, enregistré en mars 2012, juste au moment du renversement du président Amadou Toumani Touré par les militaires, un évènement qui a fortement déstabilisé le Mali. La situation politique laisse une empreinte ineffaçable sur l'album. Il y est accompagné de ses deux fils Madou et Moustafa Kouyaté, et il y a des contributions par Khaira Arby, Zoumana Tereta et Taj Mahal.

  " ... Never really breaking into a sweat, in fact barely shifting his gentle grin for a moment, he will break out these terrifyingly complex solos somehow conjuring notes from God knows where. The ngoni he plays only has three strings, how he does what he does remains a total mystery." Damian Rafferty Editor and Publisher of Fly | Global Music Culture [lien externe]



Bassekou Kouyaté
   Bassekou Kouyaté   
• Quelques musiciens dans l'album Segu Blue :
Bassekou Kouyaté ngoni
Lassana Diabaté balafon
Amy Sacko chant



Né : 1966, à Garana
Style : Musique Bambara (Bamanan) / n'goni / instrumentale




Discographie
Titre  Année   Maison de disques   Remarques 
Ba Power 2015 Glitterbeat Records GBCD 023 Egalement en vinyl+download GBLP 023
Jama Ko 2013 out here records OH 021-CD
I Speak Fula 2009 out here records OH 013-CD
Segu Blue 2007 out here records OH 07-CD

Sources
www.outhere.de [lien externe]
www.glitterbeat.com [lien externe]


Page ajoutée mars 2007
Valid CSS!