Vieux Kanté (1974-2005)
(Mali)

Djembe
Biographie
Vieux Kanté est né en 1974 dans la région de Sikasso, dans le sud-est du Mali. Il est né aveugle, mais ceci ne l'empêche pas de jouer le djembé avec les autres petits garçons de son village natal. A l'âge d'onze ans, pendant que ses frères partent aux champs, Vieux, seul à la maison, s'exerce sur le kamale n'goni de ses frères. Il s'apprend de jouer des chansons qu'il entendait à la radio ou pendant des cérémonies [2]. Le kamalé n'goni n'est un instrument relativement récent, développé dans les années 1960 sur la base du n'goni des chasseurs, le donzon (ou donso) n'goni, mais dépourvu de leur lien avec les confréries plus ou moins secrètes des chasseurs. Le kamalé n'goni est devenu très populaire parmi les jeunes aux villages de cette partie du Mali.

En 1987, Vieux décide de se rendre à Bamako, où il fait des rencontres et découvre une diversité de styles musicaux, tels que je jazz et le blues, mais aussi de l'improvisation. Il se met à adapter son n'goni en y ajoutant 2 cordes pour en faire huit par la suite, puis 10 cordes en 1997 et finalement il aura un n'goni à 12 cordes vers 2000. Il pouvait ainsi augmenter la gamme tonale de son instrument, mais c'est son talent qui l'a permis de jouer la totalité des notes de jazz. Selon certaines sources [2] [3], Vieux Kante était invité aux Pays-Bas avec le concours d'un patron d'hôtel hollandais à Bamako, et il y aura l'occasion de jouer avec le saxophoniste Hans Dulfer, le trompettiste américain de jazz Lester Bowie, et avec le groupe de jazz fusion Fra Fra Sound en 1997, participant à l'enregistrement de leur album « Mali Jazz Collaboration Musique d'Afrique ».
Vieux Kanté
  Vieux Kanté (© Banning Eyre)

De retour à Bamako, il rencontre le musicien, arrangeur et ingénieur de son français Vincent Dorléans, et ensemble, ils enregistrent quelques chansons avec un équipement vétuste. Ces enregistrements n'étaient pas exploitables à cause des mauvaises conditions et équipements, et des pics de saturation. Ce n'est que 11 ans plus tard avec des nouveaux outils de traitement audio que Dorléans reprend les enregistrements et les traite pour en faire un disque pour son label Sans Commentaire.
En 2005, Vieux Kanté enregistre une première cassette, qui était peu distribuée à l'époque. En 2016, cette cassette a été rééditée par Stern's Music sous le titre « The Young Man's Harp ». Malgré une certaine notoriété à Bamako et dans le Wassoulou, Vieux habitait dans un quartier reculé de la capitale, sans eau ni électricité, et sans téléphone et il n'avait pas la possibilité de trouver un publique plus large, encore moins international. De ce fait, il aurait peut-être raté des invitations, il parait même que d'autres musiciens se servent du nom de Vieux Kanté afin de décrocher un spectacle. Vieux Kanté tire sa révérence après une crise de paludisme en 2005.



• Musiciens dans "Sans commentaire":
Vieux Kanté voix, kamalen n'goni
• Musiciens dans "The Young Man's Harp":
Vieux Kanté voix, kamalen n'goni
Kabadjan Diakité voix



Né : Noumoussa Soumaoro, dit Moussa Kanté, 1974, à Niesmala ; † 2005 (paludisme)
Style : musique kamalen n'goni




Discographie
Titre  Année   Maison de disques   Remarques 
The Young Man's Harp 2016 Sterns Music STCD1127
Sans commentaire 2013 Sans Commentaire

Page ajoutée en octobre 2016
Valid CSS!