Kandia Kouyaté
(Mali)

Djembe
Biographie
Kandia Kouyaté est originaire de la ville de Kita, à l'ouest du Mali, d'où beaucoup de musiciens viennent. Déjà à la veille de sa naissance, on disait qu'elle aurait beaucoup de succès. Son père, un joueur de balafon lui-même, ne voulait pas qu'elle se lance dans la musique mais préférait une éducation solide pour elle, au lieu d'un avenir incertain dans la musique. Secrètement, Kandia appris auprès de sa mère et de son oncle à chanter et commença à chanter occasionnellement lors des mariages et baptêmes.

Au milieu des années 70, son père tomba très malade et Kandia décida d'abandonner l'école et rejoignit les Apollos, un orchestre populaire à Bamako dirigé par son oncle Mady Sylla Kouyaté. A l'âge de 18 ans, elle se maria dans la ville de Kayes, où elle reçut une éducation musicale plus étendue de sa belle-mère. Une visite à Abidjan entraina un premier enregistrement en 1980. A son retour à Bamako, elle fut invité par le riche homme d'affaires Amary Daou qui lui donna des grosses sommes d'argent et une voiture comme cadeau. Il l'aida en 1983 à enregistrer un second album.
Sa musique attire aussi l'attention d'un autre homme d'affaires aisé, Babani Sissoko, qui à son tour lui donna (et à son ensemble, qui était composé du virtuose de la kora Toumani Diabaté et de Bouba Sacko) de l'argent, une voiture et même un petit avion. Ceci démontre sa popularité immense au Mali. En dehors du Mali, elle était bien moins connue car longtemps elle refuse de faire sortir un CD. C'est seulement depuis 1999 que sa voix et son talent sont exposés aux audiences internationales.
Ses enregistrements antérieurs tels que l'album Balassama sont introuvables pendant des années, sauf quelques de ses chansons dans la compilation World Network vol. 42: The Divas from Mali, suivi par les deux rééditions en CD par Syllart sorties en 2009.

Fin 2004, Kandia a subi une malaise dû à une hypertension artérielle et le rumeur courait qu'elle n'allait plus jamais chanter. C'est après des années, en 2011, que le producteur Ibrahima Sylla, qui lui était très malade, et Kandia se mettent ensemble pour la création du nouvel album. Sylla tire sa révérence en décembre 2013, et l'album sort en 2015 par le biais de la veuve d'Ibrahima Sylla et sa fille Binetou Sylla.


Kandia Kouyaté
  Kandia Kouyaté  
• Musiciens dans l'album Balassama :
Bouba Sako guitare à 12 cordes ;
Amara Sissoko kora ;
Loutigui Diabaté balafon ;
Mamadou Sissoko guitare traditionnelle ;
Cheick Mohamed Sako saxo soprano ;
Djanka Diabaté choeurs ;
Oumou Soumbounou choeurs ;
Mahamane Tandina flûte


Né : en 1959, à Kita, Mali
Style : musique traditionnelle de griots




Discographie
Titre  Année   Maison de disques   Remarques 
Renascence 2015 Stern's STCD1126 Une production Syllart Records
Amary Daou (1981/1982) 2009 Syllart Compilation de morceaux de 1981/82
Ngara 2009 Syllart Compilation de morceaux de 1999/1984/1981
Biriko 2002 Stern's STCD 1095
Kita Kan 1999 Stern's STCD 1088 Album Woulale + 2 chansons supplémentaires
Woulale 1998 Syllart Productions
Sa Kunu Sa 1994 Camara Production CK7 094
Projet Dabia 1987 Production locale K7
OUA 84 1984 Production locale K7
Balassama / Sarama 1983 Amary Daou A.D. 001 LP
Mayomba 1980 Production locale K7

Sources
Pochette CD (1999)

Page ajoutée en mars 2001
Valid CSS!